Chant du 8e Centenaire

Contenu de la page : Chant du 8e Centenaire

(Theo Mertens, d’après le texte du Cardinal Etchegaray)

Ref. NOTRE DAME DE LA GARDE VEILLE SUR LE PEUPLE MARSEILLAIS TU ES SA BONNE MÈRE GARDE TOUS SES ENFANTS

1. Nous avons entendu La Parole du Fils : « Voici ta Mère » Et nous t’avons reçue Le plus précieux cadeau Qu’il fit à l’Humanité.

2. Nous sommes bien les seuls A oser t’appeler « la Bonne Mère » Tu sais que notre cœur Comme celui de Dieu Dépasse toute mesure.

3. Des Îles du Frioul A la chaîne de l’Étoile Toi seule veilles De l’Estaque aux calanques Dans ta ronde d’amour Tu n’oublies jamais personne.

4. Tu ne t’effraies pas Des odeurs, des couleurs De notre ville Marseille ouvre son cœur A la miséricorde De ton Fils, le Bien-Aimé.

5. Ton amour tout entier Toujours renouvelé Tu nous le donnes Et chacun peut chanter, Enfants du monde entier, Le même Magnificat.

6. Qu’au dessus du panier De la vielle Cité Paraisse l’Homme Que tu as enfanté Venu pour nous sauver, Pour les siècles et les siècles.

zoomMP3 - 5.3 Mo
Chant du 8e centenaire
Télécharger
zoomPDF - 38.2 ko
Paroles et partition.
Télécharger

Haut de page